Skip to content →

Top 10 des meilleures Films pour le cinémas

Quelle épreuve plus déchirante que de devoir résumer une année aussi riche en chef d’œuvre en seulement dix films. Alors que beaucoup s’excitent déjà sur 2015, l’année qui vient de s’écouler a été particulièrement exceptionnelle. La seule ombre au tableau vient du box office. Indicateur impartial du bon fonctionnement du cinéma, il aura enregistré une baisse de la fréquentation de près de 10%. D’un côté, le public français plébiscitant les ratés Man of SteelWorld War Z et Iron Man 3 et boudant les films nationaux, à quelques exceptions près comme Les Profs engrangeant près de 4 millions d’entrées. Une mauvaise année comme un constat sévère pour le cinéma français qui a choisi de sortir tous ses bons projets à l’automne (9 mois fermeQuai d’OrsayLa Vénus à la fourrure). Je ne m’éterniserais pas sur mes grosses déceptions que furent OblivionStar Trek Into Darkness ou La Désolation de Smaug, sans parler du viol de John McClane dans le cinquième Die Hard. Le souvenir de cette séance me traumatise encore. Mais à l’heure où l’on nous promet des biopics et des films de super-héros à ne plus savoir qu’en faire, cette année 2013 m’a redonné espoir dans cette force qu’a le cinéma à se renouveler. Malgré de nombreux coups de cœur, mon top 10 aura privilégié l’ambition, car il faut bien faire un choix, aussi douloureux soit-il.

Découvrez notre TOP 10 des meilleures films en 2013

1# Gravity d’Alfonso Cuarón
Cuarón qui prend le pari osé de rendre accessible à tous les grands thèmes développés par Kubrick dans 2001. Un spectacle immersif, étourdissant de maîtrise et d’ingéniosité. Un film rare comme on en voit tous les 15 ou 20 ans.

2# Samsara de Ron Fricke
Alors que Baraka était une boucle tel le cercle de la vie, Samsara lui est une spirale vertigineuse vers la mort et la destruction de la nature humaine. Un Koyaanisqatsi moderne en somme.

3# Cloud Atlas de Tom Tykwer, Andy et Lana Wachowski
Cloud Atlas fait partie de ces rares projets fous desquels résulte un long-métrage inattendu, expérimental, magnifique. Les Wachowski sont toujours plus ambitieux et on en redemande.

4# Inside Llewyn Davis de Joel et Ethan Coen
Toujours en très grande forme, les frères Coen signe un sublime film crépusculaire sur un loser chanteur de folk. Une BO merveilleuse et un final avec des larmes plein les yeux.

Le Loup de Wall Street et le retour de DiCaprio 

5# Le Loup de Wall Street de Martin Scorsese
Avec un DiCaprio stratosphérique, Martin Scorsese renvoie à l’école tous les jeunes réalisateurs se disant branchés ou transgressifs. Un coup de maître, tout simplement !

6# The Grandmaster de Wong Kar-wai
Entre hommage au kung-fu et histoires dans l’Histoire de la Chine, le magnifique The Grandmaster est l’un des meilleurs films de son réalisateur. Attention aux versions multiples !

7# Mud de Jeff Nichols
Visuellement bluffant, Mud est un film solaire sur la fin de l’innocence, aussi large et profond que le Mississippi qu’il prend pour décor. Forgé dans le cinéma indépendant, Jeff Nichols est un très grand réalisateur à venir.

8# Zero Dark Thirty de Kathryn Bigelow
Avec une scène d’assaut final remarquable, la réalisatrice de Démineurs pose la barre suffisamment haut pour qu’aucun autre puisse aborder à nouveau le sujet de Ben Laden sans un minimum d’intelligence et de savoir-faire.

9# Snowpiercer de Bong Joon-ho
Bong Joon-ho signe de tout son talent une adaptation exemplaire. En résulte un film ultra-prenant qui va à 100 à l’heure et qui deviendra vite une référence culte dans le cinéma de science-fiction.

10# All is Lost de J.C. Chandor
J.C. Chandor nous embarque dans une dérive hypnotique aussi spectaculaire que minimaliste. Sorte de Gravity des mers, All is Lost est une expérience où notre âme est mise à nue et nos nerfs à rude épreuve.

Mentions spéciales :

Pacific Rim de Guillermo del Toro
Quand Guillermo del Toro revient au cinéma après 5 ans d’absence, c’est pour mieux nous en mettre plein la gueule. Ultra ambitieux et généreux, Pacific Rim est un rêve de gosse à voir sur un très grand écran. J’avais rarement autant pris mon pied devant un film. Merci Guillermo !

Rush de Ron Howard
Très grosse surprise avec l’électrisant Rush et un Ron Howard qui se surpasse avec une refonte vénère et moderne du Grand Prix de John Franckenheimer. Je n’avais jamais cru le réalisateur de l’insipide Da Vinci Code capable d’un tel tour de force.

Published in Films

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *