Skip to content →

Notre critique du Jeu Fifa Football

La PS Vita a eu le droit, dès son line-up à son propre Fifa, pas Fifa 2012 sans être le 2011, un peu à la croisée entre les 2, il se nomme Fifa Football. Jusqu’à la sortie de la PS Vita, les jeux de foot n’étaient pas vraiment bien représentés, malgré des PES sur PSP satisfaisants, l’expérience de jeu était bien en deçà de ce que l’on pouvait trouver sur console de salon. L’arrivé d’une nouvelle console, c’est toujours le moment où tout peut basculer, et là c’est Electonics Art qui s’acquitte de la tâche, en livrant le premier jeu de foot de la Vita.

Le cahier des charges est-il rempli pour Fifa Football?

Le jeu tourne sur le même moteur que celui de Fifa 2012, et le résultat est juste bluffant, les graphismes sont somptueux (surtout pour un premier essai) et la modélisation des personnage assez bonne. J’ai par contre trouvé que le frame-rate n’était pas toujours au top, et qu’il y avait quelques ralentissements. Mais, la réalisation est, dans son ensemble de très bonne facture et le rendu proche de celui d’un Fifa PS3, ce qui fait vraiment plaisir, surtout après avoir jeté un coup d’oeil aux opus PSP !

Le gameplay lui est un peu un mixe entre Fifa 2011 et 2012, car le nouveau système de défense si cher à Fifa 2012 a été amputé à Fifa Football, on a donc l’impression d’avoir un Fifa 2011, avec les transferts et les effectifs des équipes mis à jour. C’est d’ailleurs certainement pour cette raison qu’il n’a pas eu le droit de se nommer Fifa 2012.

Mais mis à part cette perte, le gameplay si cher à la série est retranscrit dans son intégralité ! Malgré l’absence de deux gâchette, la prise en main n’en pâtit pas, EA s’étant vraiment bien débrouillé pour palier ce manque. On retrouve tout ce qui fait la richesse de Fifa au creux de sa main ; c’est à dire une simulation pointue, énormément de possibilités à chaque instant, des dribbles bien pensés, un rythme posé mais pas trop etc… De plus, nouvelles fonctionnalités oblige, EA a rajouté des possibilité au niveau de la prise en main grâce aux surfaces tactiles ; on peut dorénavant tirer grâce au pavé tactile arrière, ce dernier représentant la cage adverse, la puissance étant dosée selon le temps que l’on reste appuyé. L’écran, tactile avant sert lui à faire des passes. Ces possibilités sont bien évidemment désactivables, et heureusement car à mes yeux elles n’apportent rien, et la prise en main en pâtit car jouer en touchant le touchpad arrière que pour tirer donne très vite mal à la main !

Fifa

Les modes de jeux de Fifa 2012 se retrouvent tous pour notre bonheur, on a donc le droit à 3 modes carrière : simple joueur, entraîneur, ou entraîneur-joueur, les matchs amicaux (coup d’envoi) : ou on peut contrôler toute l’équipe, un simple joueur ou un gardien.

Le multijoueur est lui aussi de la parti avec divers réglages disponibles, et il est dans son ensemble bien stable. Par contre il n’y a pas de mode multijoueur local ce qui est bien dommage car en tant que jeu portable, il s’y y prêtait bien.

On a donc le droit au Fifa portable ultime, premier jeu de foot portable a proposer un expérience qui n’a pas à rougir face aux opus disponibles sur consoles de salon. La réalisation est bluffante et le gameplay très fidèle à la licence. 

Note : 17/20

Published in Jeux vidéo

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *