Skip to content →

La critique de Counter Strike Global Offensive

Malgré sa communauté toujours importante de joueurs, il était indéniable que la fameuse licence Counter Strike (CS pour les intimes) coulait peu à peu, la faute aux COD et BF aux chiffres de ventes astronomiques, mais également de Valve qui a mit bien du temps à donner un véritable nouvel opus. Heureusement la la relève est enfin là sous le doux nom de Global Offensive, véritable nouvel opus ou un simple CS : Source en HD ?

Le jeu Counter Strike Global Offensive

Autant vous le dire tout de suite, j’ai acheté Counter Strike Global Offensive (je l’appellerai CS : GO pour le reste de la critique) et non pas sur PC, alors oui, je sais CS c’est sur PC et c’est tout, mais bon je n’ai pas d’ordinateur gameur, et puis, j’ai des connaissances Xbox Live avec qui jouer sur Xbox donc mon choix n’en était pas vraiment un ;) .

Le principe bien connu de la série ne change (heureusement ) pas et met encore en scène en multijoueur uniquement des affrontements entre Anti-terroristes et Terroristes, un concept simpliste, m11ais diantrement efficace et addictif.

Les modes eux aussi ne révolutionnent rien, mais ils remplissent leur carnet des charges et sont tous très sympas à jouer. On retrouve donc des nouveautés : le mode Démolition qui se joue en plusieurs manches avec une seule vie par manche, un frag nous donnant une nouvelle arme pour la manche suivante. Dans le rang des nouveautés vient ensuite la course à l’armement (plus connue sous le nom de Gungame), le principe est simple toujours les Anti-terroristes et les terroristes s’affrontant, mais cette fois-ci il n’y a pas de manches, mais un respawn instantané, un frag nous permettant d’accéder à l’arme suivante la partie se terminant lorsque un joueur aura fragger avec les 25 armes. Honnêtement, si ces nouveautés sont pas mal pour se mettre en jambe et s’habituer à CS, ils se révèlent assez bordéliques (pour le mode course à l’armement surtout) et à mes yeux vraiment moins intéressants à jouer que les modes « classiques ».

Ceux-ci très connus des fans de première heure de CS, font affronter les Anti-terroristes et les Terroristes par équipes de 5 dans des maps assez petites, mélangeant slayer et objectif, la victoire s’obtenant seulement après avoir éliminé l’équipe adverse, ou alors en ayant posé la bombe et qu’elle ai explosé sans que les terroristes n’ai réussi à  la désamorcer. Il y a également le mode avec des otages que les Anti-terroristes doivent essayer de délivrer et d’amener à une zone sans qu’ils meurent ou que les Terroristes ne leur en empêchent.

Des nouvelles maps et des nouveaux Skill sympa

Les parties s’avèrent très nerveuses, jouissives et tactiques, un véritable régal ! Personnellement je vous conseil qu’une fois que vous aurez prit un peu de niveau d’aller en mode Compétitif plutôt que occasionnel celui-ci étant plus orienté e-sport et vous demandera plus de skill ! Au niveau des maps, ont retrouvera les cartes cultes (duste, inferno, aztec etc) mais quelques nouvelles également adaptées aux noueaux modes.

L’arsenal lui à également été revu à la hausse avec de nouvelles armes (certaines sympas d’autres moins) et quelques rééquilibrages, bien que les mythiques M4, AK-47, AWP (un sniper) et le Desert Eagle restent encore les armes les plus jouées et appréciés par la communauté, il y a dorénavant d’autres options que celles-ci. Il y a également de nouvelles grenades qui font leur apparition ; le molotov qui permettra grâce à ses flammes de condamner un endroit pendant quelques précieux instants et qui pourront évidemment blesser vos adversaires, et enfin un leurre qui simulera des tirs pour donner l’impression à l’ennemi qu’un membre de votre équipe est dans les parages. De nouvelles possibilités tactiques bien pratiques en somme.

Les graphismes eux si ils ne sont pas magnifiques et bourrés de détails ne sont pas moches ; mais lisses et au final pas si désagréables à admirer et bien sûr au dessus des anciennes (vieillissantes) versions.

Au final Valve, nous livre un résultat très satisfaisant pour la modique somme de 15 euros qui contentera les fans et néophytes, on peut donc réellement parler d’un nouvel opus, qui sans révolutionner la série apporte une réelle évolution.

Published in Jeux vidéo

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *