Skip to content →

Critique : District 9 de Neil Blomk

Après s’être fait connaitre dans la publicité et après avoir réalisé le court métrage Alive in Joburg ; Neill Blomkamp devait commencer sa carrière de réalisateur avec l’adaptation de Halo mais le projet étant abandonné il a obtenu un budget de 30 millions de dollars pour réaliser District 9. District 9 de Neill Blomkamp est une vraie bouffée d’oxygène dans l’univers cinématographique 2010 !

L’histoire du film District 9

« Il y a vingt-huit ans, des extraterrestres entrèrent en contact avec la Terre…Ces visiteurs d’au-delà des étoiles étaient des réfugiés et furent installés dans le District 9, en Afrique du Sud, pendant que les nations du monde se querellaient pour savoir quoi en faire…

Non pas que ce soit le meilleur film de tous les temps, mais il renvoie dans les cordes bon nombre de blockbusters ayant des budgets plus importants. Vous connaissez sans doute cette sensation qui fait que quand on sort du cinéma, on semble perd, dans les vapes, on a la sensation que tout tourne au ralenti autour de soi. On est encore dans le film durant de longues minutes après le générique de fin le regard perdu dans le vide. Et bien District 9 fait partit de ces films. Le film est tellement prenant et immersif que l’on ne veut pas en sortir.

District 9 est sans doute un des meilleurs films de cette année 2009 et le buzz marketing a attiré l’attention sur ce film. Dans la lignée des Cloverfield ou REC le film se veut être un mélange de documentaires, reportages, réalités… Cela nous plonge donc dès le début dans le film, car on a de suite l’impression de regarder un reportage commémorant un événement majeur qui se serait passé quelques années auparavant et la crédibilité des personnages interviewés amplifie ce sentiment. Neill Blomkamp a utilisé des images tournées par la South African Broadcasting Corporation, Reuters, et d’autres agences de presse pour amplifier le réalisme de son film.

District est clairement un des films majeurs de cette année 2009 !

De plus, le tournage s’est déroulé dans de véritables environnements de la banlieue de Soweto, à Tshiawelo. Les cabanes existaient avant que l’équipe n’y pose ses caméras. Passé cette longue introduction sous forme de reportage introduisant l’histoire, le film aborde une forme un peu plus classique. Le moins que l’on puisse dire est que l’intensité est au rendez-vous. Les scènes d’action sont vraiment très violentes avec des armes aliens particulièrement efficaces. Les gerbes de sang éclaboussant la caméra sont légions et les combats gagnent en intensité jusqu’a un final explosif. La mise en scène met en valeurs ces scènes d’actions avec de nombreux plans inspirés des jeux vidéo avec une vue à la première personne vraiment très immersive.

Les effets spéciaux de Weta sont superbes, l’intégration des Aliens dans le film est parfaite si bien que tout cela parait vraiment réel, l’animation est sans faille. Les émotions arrivent même à passer sur le visage des aliens. Dans cette année 2009 remplit de gros blockbusters tels que Terminator, Transformers 2 … District 9 réussit le pari de se hisser à leur niveau et même un cran au dessus.

Mais ce film n’est pas seulement un film bourrin, Neill Blomkamp aborde ainsi le racisme et la mise à l’écart d’une minorité maltraité et réduit à survivre avec difficulté. Nous voyons aussi clairement comment un gouvernement peut manipuler les foules en créant de toutes pièces des mensonges même si ici la raison est volontairement poussée à l’extrême pour amplifier ce sentiment. Un parallèle est également fait avec la deuxième guerre mondiale quand les nazis faisaient des expériences médicales sur les juifs… L’endroit où les humains parquent les aliens ou encore le lieu où ils veulent les déplacer évoque sans détour les camps de concentration.

Du coup le spectateur se rangera rapidement du côté des Aliens devant la violence et la cruauté de la race humaine. Le personnage principal Wikus van der Merwe en est d’ailleurs le symbole. Quand il est humain il agit de manière cruelle en ne servant que ces propres intérêts et au fur et à mesure de sa transformation il découvre la valeur de la vie et se redécouvre des sentiments plus nobles. Il se rendra compte de la cruauté de ses actions précédentes et il essaiera de se racheter.

District 9

  • Titre : District 9
  • Date de sortie : 16 Septembre 2009
  • Réalisé par Neill Blomkamp
  • Avec Sharlto Copley, David James (II), Jason Cope
  • Film américain, néo-zélandais.
  • Genre : Science fiction
  • Durée : 1h 50min

Published in Films

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *